L’amortissement d’un bien meublé : comment cela fonctionne ?

Dans le monde de l’immobilier locatif, l’amortissement est un concept clé, particulièrement pour ceux qui choisissent le statut lmnp (loueur en meublé non professionnel). Il s’agit d’un mécanisme comptable permettant de différer la charge fiscale sur les bénéfices réalisés. Alors, comment amortir un bien meublé ? Comment calculer l’amortissement ? Et comment cela fonctionne-t-il dans le cadre du régime réel ? Cet article décryptera pour vous le fonctionnement et les avantages de l’amortissement d’un bien meublé en location.

Amortir un bien meublé, à quoi ça sert ?

L’amortissement lmnp est un mécanisme comptable qui permet de déduire de vos revenus locatifs une part de la valeur de votre bien immobilier et de ses meubles, répartie sur la durée d’amortissement de ceux-ci. Cela permet de diminuer votre bénéfice imposable et ainsi de réduire votre charge fiscale.

Il est important de noter que l’amortissement ne s’applique que dans le cadre du régime réel de la location meublée. En effet, le régime micro, ou régime forfaitaire, ne permet pas d’amortir votre bien, mais offre à la place un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs.

En tant que loueur en meublé non professionnel, vous avez le choix entre ces deux régimes fiscaux. Ce choix dépend de nombreux facteurs, comme le montant de vos revenus locatifs, le montant de vos charges, ou encore votre stratégie d’investissement locatif à moyen et long terme.

Comment amortir votre bien meublé ?

En tant qu’investisseur locatif, vous pouvez amortir le bien lmnp que vous mettez en location, ainsi que les meubles qui le composent. Pour cela, il est nécessaire de faire appel à un expert comptable qui vous aidera à déterminer le montant de l’amortissement à déduire chaque année de vos revenus locatifs.

Dans le cadre de l’amortissement d’un bien meublé, on distingue généralement deux éléments : l’amortissement du bien en lui-même (la bâtisse) et l’amortissement du mobilier.

L’amortissement du bien immobilier est généralement étalé sur une durée d’amortissement de 20 à 40 ans selon le type de bien et sa durée de vie prévisible. Le montant de l’amortissement est calculé en fonction du prix d’achat du bien, hors frais de notaire et hors terrain (qui n’est pas amortissable).

Quant à l’amortissement du mobilier, il est généralement prévu sur une durée de 5 à 10 ans, en fonction de la nature du mobilier et de sa durée de vie prévisible.

L’amortissement, un levier d’optimisation fiscale

L’amortissement bien meublé est un véritable levier d’optimisation fiscale pour les investisseurs. En effet, l’amortissement vous permet de différer la charge fiscale sur vos revenus locatifs, et de bénéficier ainsi d’une meilleure rentabilité sur votre investissement.

En effet, en diminuant votre bénéfice imposable, l’amortissement vous permet de réduire votre impôt sur les revenus locatifs. Et dans certains cas, si vos charges et votre amortissement sont supérieurs à vos revenus locatifs, vous pouvez même ne payer aucun impôt sur vos revenus locatifs pendant plusieurs années.

Par ailleurs, l’amortissement est particulièrement intéressant pour les investisseurs qui choisissent le statut de loueur en meublé professionnel (LMP), car il permet de bénéficier d’un report d’amortissement en cas de déficit.

L’amortissement en lmnp, pas sans un expert-comptable

Si le mécanisme de l’amortissement peut sembler complexe, il est en réalité assez simple à mettre en œuvre, à condition de faire appel à un expert-comptable. En effet, le calcul de l’amortissement et sa déduction des revenus locatifs requièrent des compétences spécifiques en comptabilité et en fiscalité.

Un expert-comptable vous aidera à déterminer le montant de l’amortissement à déduire chaque année, en fonction de la valeur de votre bien et du mobilier, et de leur durée de vie prévisible. Il vous aidera également à optimiser votre fiscalité et à faire les meilleurs choix en matière d’investissement immobilier.

En conclusion, l’amortissement d’un bien meublé est un mécanisme clé pour optimiser votre investissement locatif et réduire votre charge fiscale. Le recours à un expert-comptable est essentiel pour mettre en œuvre ce mécanisme et en tirer le meilleur parti. Alors, n’attendez plus, et découvrez dès maintenant comment l’amortissement peut booster la rentabilité de votre investissement locatif.